Les Olympiques, Les Olympiques, et un weekend de mes rêves.

Enfin, il faisait beau ici. Apres deux weekends avec la neige, il faisait beau, de vendre jusqu’à ce matin. J’en ai bien profité, mais c’est un peu dur d’aller encore au moins dix jours avant il y a encore les beaux temps. Je suis allé aux montagnes au Caroline du Nord pour conduire sur les routes courbes et prendre des photos. Et dimanche, j’ai couru Paris Mountain ! C’était la même distance que la grande course Paris Versailles (qui j’ai couru automne passé) mais avec plus de changement d’hauteur.

la vue du summet de la montagne!

la vue du summet de la montagne!

Parce que les olympiques sont constamment sur le télé, je n’avais pas tellement du temps pour les trucs banals comme les devoirs, alors il fallait multitâcher. Plus que le fait que Bode a gagne le médaille d’or pour le ski (il vient également de CVA, l’académie du ski au station de ski que j’ai visite chaque weekend au college et lycee) moi et mes amis étaient complètement infatuée par le patinage hier soir. Quand j’ai allumé la télé, il y avait deux danseurs avec les jeans, les chemises flanelle et les patins qui semblant des chaussures du cow-boy. Ils dansaient à la musique de l’ouest, et ils ont bien fait…. Mais, ils venaient de l’Écosse ! Et encore un des équipes de France faisait le même chose! Comme c’est bizarre ! Mais les français ont eu un danse qui commençait par un gars demandant une cigarette, qui la fille a fait semblant de fumer. Puis, l’annonceur a dit « Toute le monde connais comment populaire les cigarettes ont en France » et je pensait que c’était horrible. J’aurais bien préféré d’être connu pour quelque chose… mieux. Spécialement aux olympiques.

L'equipe francais

L'equipe francais

Parce que je n’ai plus des examens pour une semaine, je peux finalement aller au café français. La vie scolaire est souvent la folie, mais j’aime la chance d’être calme et parler dans une situation toute libre comme cela.

Encore des liens de mon cours de civilisation et littérature, on va lire « mon rêve familier » par Verlaine. Je l’ai étudié à Versailles, et c’est sans doute mon œuvre favori du 20ème siècle. Verlaine, et la majorité des autres écrivains ont passe beaucoup de temps au café qui s’appelle « les deux magots. » Je l’ai visité, mais je vous conseille d’apporter beaucoup d’argent. On a évidement profité de la célébrité.

J’ai volé le deuxième photo du site www.vancouver2010.com. ne dites rien. je ne vous demande plus rien.

1 thought on “Les Olympiques, Les Olympiques, et un weekend de mes rêves.

Comments are closed.