Les cloches de Paques et Diane de Poitiers

            Salut mes amis ! Je suis toujours chez moi… je n’avais pas de raison de revenir hier parce que je n’ai pas de cours aujourd’hui ! Mais je vais partir en plein de temps pour le diner ce soir et pour la troisième réunion des étudiants qui vont à Versailles. Grâce à dieu que Mme. Bessy m’a envoyé un rappel…  J’adore notre groupe d’étudiants ; je pense qu’il sera un bon voyage ! J’ai besoin de planifier un voyage après le 26 novembre, quand on n’a plus de cours. Est-ce que vous avez des suggestions ? Je veux visiter la Grèce, l’Irlande, et l’Angleterre mais je ne sais pas s’il y aura le temps pour visiter tout les pays que je veux voir. Que pensez-vous ?

            Qu’est-ce que vous avez fait pour le Pâques ? Moi j’ai fait du camping et j’ai mangé avec ma famille. Le « lapin de Pâques » m’a donné beaucoup de chocolat. Je pense qu’en France, ils disent « les cloches de Pâques. » Ils n’ont pas de lapin de Pacques. Les cloches voyagent au Rome dans la nuit et retournent pour le Pâques en France – puis, ils donnent les œufs de Pâques dans les jardins et sur les balcons pour les Français.  

            Bon, cette semaine, je parlerai d’une figure française très, très connu par tout les français. Diane de Poitiers, née le 3 septembre 1499, Diane était la maitresse d’Henri II, roi de la France. Henri a adoré Diane. Diane, qui avait vingt ans quand Henri est né, était son maitre pour la plupart de sa vie. Quand Henri a épousé Catherine de Medici, Diane lui a encouragé de visiter la chambre de sa femme ! (Henri ne voulait pas épouser Catherine…) Diane était vraiment très intelligent et belle – elle avait le respect de la cour du roi, et Henri l’aimait plus que Catherine. Il a demandé à Diane d’écrire beaucoup de lettres officielles et elles les ont signés « HenriDiane. » Henri a rénové le château de Chenonceau pour Diane mais quand il est mort, Catherine a exilé Diane.  Henri, sur son lit de mort, a demandé pour Diane mais Catherine n’a pas permis Diane de répondre ni d’être présente à l’enterrement. Quand je serai en France, je visiterai le château de Chenonceau (où il y  a toujours les jardins de Diane, et de Catherine) et le château d’Anet, où Diane a vécu presque sa mort.  

http://deadbabyjokes.blogspot.com/2008/03/cloches-de-pques.html

http://deadbabyjokes.blogspot.com/2008/03/cloches-de-pques.html

1 thought on “Les cloches de Paques et Diane de Poitiers

  1. J’aurais beaucoup de suggestions pour l’Irlande. J’y ai vécu presque 4 ans! Et je connais aussi bien la Grèce. On peut en parler si tu veux.

Comments are closed.