Beaucoup à faire, pas beaucoup du temps: l'histoire des etudiants de Furman.

La semaine dernière est été très détendue ; trop détendue je pense, parce que le repos que j’ai obtenu, cette semaine je ne l’aurais pas. La semaine dernière, j’ai reçu mes notes pour mon examen de français et pour mon essai. J’ai aussi lit un bon livre pour ma classe de bien-être et la santé qui s’appelle « Les cinq personnes qu’on connaît au ciel » (The Five People you Meet in Heaven). Cette semaine, j’ai aussi passer du temps avec mes meilleurs amis. C’était une semaine très bonne. Un autre chose que j’ai fait, c’est que je suis allé au bureau de l’immigration et la nationalité Américaine pour demander quelques choses avant mon voyage à l’Afrique du sud.

Ce weekend, j’ai emmené ma cousine à son université. Elle est une étudiante à l’université de Clemson.  Ma cousine et sa camarade de chambre aiment le français beaucoup, et elles prennent les classes en Français à l’université. Sa camarade de chambre, Chelsea, a deux livres d’argot français, et c’est ça duquel je vais parler aujourd’hui.

Un des livres s’appelle « Cachez ce livre français» (Hide this French Book).  Il y a des phrases pour les conversations de l’amour, et pour « l’argot de la luxure » aussi. Ce livre a des choses comme les mots et les phrases pour faire du shopping, mais ce livre a des phrases pour savoir comme dire des choses entre couples de tous types de sexualités. C’est un livre très complète, a mon avis. Il y a du contenu pas très approprié, mais c’est une bonne source d’argot en français, étant donné qu’on ait la nécessité d’employer l’argot français. Dans ce site, il y a une guide audio pour apprendre quelques de ces phrases (je m’excuse que quelques chose dans ce livre et ce site soient un peu… vivant).

L’autre livre s’appelle « Parle français sale : au-delà de M***e : les jurons, l’argot, et les conversations qu’il faut savoir dire en parlant français » (Talk Dirty French : Beyond M***e : The curses, the Slang, and the Street Lingo You Need to Know when you Speak Francais).   Ce livre est été écrit par Alexis Munier, une femme née a Lausanne,  Suisse, qui habitait a la Californie, et s’est déménagée a l’Europe ou il enseignait le français dans écoles des langues très célèbres a l’Italie, la Russie, et la Slovénie.

J’ai cherché Alexis Munier au Facebook, et j’ai trouvé cette photo. Peut-être c’est elle, mais peut-être pas.

Cette semaine sera une semaine très longue, et j’espère que les semaines soient plus courtes, ou moins chargées. Je sens quelques fois qu’il n’y a pas du temps pour ne rien faire.

La nourriture de la semaine ! Le mercredi dernier, j’ai cuisiné du ris portoricain qui s’appelle « Arroz con gandules » ou le ris avec les pois pigeons vers. J’ai sauté aussi des plantains bananes et de la poule. (Voici la recette).

http://www.langenscheidt.com/hidethis/

http://www.infibeam.com/Books/info/Alexis-Munier/Talk-Dirty-French-Beyond-Merde-The-Curses/1598696653.html

http://www.cooks.com/rec/view/0,1718,129176-252197,00.html

1 thought on “Beaucoup à faire, pas beaucoup du temps: l'histoire des etudiants de Furman.

Comments are closed.