Entre Kaamelott et un cimetière

Pierre-Antoine et moi, nous avons regardé la série télévisée française Kaamelott. C’est une comédie, et chaque émission dure seulement trois ou quatre minutes. Il s’agit du roi Artur et ses Chevaliers de la Table ronde. L’homme qui l’a créée est Alexandre Astier ; il est aussi monteur et réalisateur des épisodes et compositeur et interprète des thèmes musicaux, et il joue le rôle du roi ! Le sujet d’une émission est que le roi et deux autres se moquent de la tarte que la reine ont fait. C’était si difficile à comprendre, mais Pierre-Antoine m’a rassuré que beaucoup des mots sont crées pour être drôles, comme « chevalierisation ». Selon Pierre-Antoine, c’est génial ! Même sa mère l’aime. Il connait tous les mots et les récite avec les personnages. C’était assez énervant… pas de tout une « interaction de qualité » !

A Paris, j’ai passé un après-midi au cimetière du Père-Lachaise, le plus grand cimetière de la ville situé dans le 20e arrondissement. C’était pendant le printemps, et il faisait si beau !  J’étais heureuse d’être dehors. Une des histories dans le film « Paris, je t’aime » y a lieu, donc j’ai dû chercher la tombe d’Oscar Wilde pour l’embrasser. Beaucoup des gens célèbres sont enterrés à Père-Lachaise : Molière, Edith Piaf, Guillaume Apollinaire, Honoré de Balzac, Frédéric Chopin, Jacques-Louis David, Georges Haussmann, Jim Morrison et Georges-Pierre Seurat parmi d’autres. Le cimetière a été ouvert le 21 mai 1804 à l’ordre de Napoléon Bonaparte. Aujourd’hui il y a un million de personnes y inhumées et deux millions visitent chaque année. J’adorais les tombes et les statues, particulièrement les anges et les squelettes.

 ange

Les mots que j’ai appris cette semaine incluent : s’endormir, le glaçage, un piège.  Cette semaine je suis allée aux deux cafés français et au « pique-nique » samedi. Pierre-Antoine a essayé de faire des crêpes et il a échoué. Elles avaient goût de crêpes, mais elles étaient trop épaisses et ressemblaient à des pancakes. Pierre-Antoine jure que c’est la faute de la farine américaine, mais moi je crois qu’il qui ne comprend pas encore l’art de la crêpe. En tout cas, la plupart des gens les a mangées et le pique-nique était un succès !

1 thought on “Entre Kaamelott et un cimetière

  1. Oh, quelle jolie photo! C’est toi qui l’a prise?
    N’oublie pas d’ajouter des “tags” à ton texte.

Comments are closed.